La visite des tombes

De visiter la tombe des parents tous les vendredis.


• De visiter les tombes le jour d’Achoura.


• De visiter les tombes la nuit du 15ème jour de Cha'ban et d’allumer du feu à proximité.


• D’aller visiter les tombes uniquement les 2 jours de fêtes ou bien le mois de Cha'ban , Rajab ou Ramadan.


• De visiter les tombes uniquement le lundi et le jeudi.


• Certains, avant d’entrer dans le cimetière, s’arrêtent, baissent leur tête et se concentrent comme si ils attendaient l’autorisation de rentrer (non rentre directement)


• Certains se lèvent devant la tombe et posent leurs mains sur la poitrine comme si ils priaient puis s’assoient.


• Certains font at tayamoum lorsqu’ils vont visiter les tombes.


• Lire sourate al Fatiha pour les morts.


• Lire sourate Yasin dans les cimetières.


• Lire sourate al Ikhlas 11 fois lorsqu'on visite les tombes.


• Lorsque certains passent dans les cimetières des gens du livre (des kouffars), ils lisent : « Ceux qui ont mécru prétendent qu’ ils ne seront point ressuscités. Dis : "Mais si ! Par mon Seigneur ! Vous serez très certainement ressuscités » (Sourate Taghaboune, v 7).


• De crier La ilaha illa Allah entre les tombes.


• De considérer comme sacré ceux qu’il y a autours de la tombe de la personne pieuse, comme les arbres, les pierres et de croire que celui qui coupe un arbre, sera atteint d’un mal.


• Certains arrosent d’eau la tombe de la femme qui est morte en laissant son mari et une fois son mari s’étant remarié, ils versent de l’eau dans la tombe de la femme en disant que cela éteint le feu de la jalousie.


• De voyager pour aller visiter les tombes des prophètes et des pieux.


• Embellir la tombe.


• De prendre un mushaf au cimetière et de lire sur le mort.


• D’essuyer ou de frotter la tombe ou bien de l’embrasser.


• D’égorger au pied de la tombe.


• De se diriger lors de l’invocation qui est faite dans le cimetière vers la tombe d’un homme pieux.


• Certains s’interdisent de tourner le dos de la tombe d’un homme pieux


• D’utiliser ou de prendre le mort comme un intermédiaire avec Allah lors des invocations.


• Sotir du cimetière en marchant à reculons.


• De mettre du plâtre sur les tombes.


• De graver le nom du mort et la date de sa mort sur sa tombe.


• De construire une mosquée ou monument sur les tombes.


• De se diriger vers la tombe pendant la prière en tournant le dos à la qibla.


• De voyager pour aller visiter la tombe du prophète 

http://r16.imgfast.net/users/1613/84/77/38/smiles/3618821570.jpg .
• De prendre le prophète comme intermédiaire pendant les invocations.


• D’essuyer ou de passer la main sur la tombe du prophète http://r16.imgfast.net/users/1613/84/77/38/smiles/3618821570.jpg .


• De tourner autour (tawaf) de la tombe du prophète 

http://r16.imgfast.net/users/1613/84/77/38/smiles/3618821570.jpg .
• Ou de mettre ses mains ou d’attraper les barres de fer qui entoure la tombe du prophète 

http://r16.imgfast.net/users/1613/84/77/38/smiles/3618821570.jpg .
• De rester longtemps debout devant la tombe du prophète pour invoquer en sa faveur et ceci en se mettant devant sa tombe.


• De se rassembler autour de la tombe du prophète  pour lire du coran ou des poèmes.


• Certains disent qu’il n’y a pas de différence quant au prophète  , qu’il soit mort ou vivant dans sa connaissance qu’il a de la communauté, il  connait l’état de sa communauté, leur problème ou ce qui les rend malheureux. Or, c’est une croyance fausse.



Voici une partie des innovations que Cheikh al Albani a citées dans son livre.

Ajouter un commentaire